Prisons temporaires

FacebookTwitterLinkedInEmail

Manque de cellules résolu


Suite à une loi plus sévère sur les passeurs de drogue appliquée il y a quelques années, l’institution pénitentiaire Haaglanden à Scheveningen (Pays-Bas) a été menacé par un manque de cellules immédiat.

Pratiquement tous les passeurs de drogue sont arrivés dans cette institution de Scheveningen car c'était la seule prison aux Pays-Bas avec un hôpital pénitentiaire, ce qui est légalement obligatoire, afin d’apporter les soins médicaux nécessaires pour ce type de délinquants. 

De Boer ayant joué un rôle important pour l’hébergement temporaire de demandeurs d’asile, le ministère de la justice s’est renseigné auprès de notre Groupe sur les solutions que nous pouvions leurs proposer afin de gérer ce manque de cellules.

Le régime pénitentiaire a réagi avec scepticisme face à cette idée. Le Directeur de l’institution pénitentiaire Haaglanden et responsable du projet, Monsieur Greg Pidakos, a suivi les négociations de près : "Evidemment nous avons entendu ces rumeurs. Les sceptiques pensaient que cela allait être des discussions à n'en plus finir sur une quantité de détails techniques. Or, c’est justement l’inverse, parce que cela fonctionne bien et les murs ne peuvent pas être traversés comme çà. De plus les riverains ne sont pas mis en danger par des risques d’évasions. Notre volonté était de créer un logement conforme à la loi, où nous pouvions fournir aux personnes un logement acceptable, hors de danger et humain. Un espace où 48 détenus peuvent résider dans des conditions normales. Ajoutez à cela que nous avions une autre contrainte, celle d’avoir des délais très serré. Ce problème à émergé durant l’été 2001 et nous devions accueillir les premiers prisonniers le 3 septembre".

Dans le village de cellules, une multitude de facilités additionnelles ont été installées. Il y a non seulement 48 cellules, mais aussi une salle de loisirs, une salle de travail, une cantine, des douches, une salle de contrôle et des bureaux. 

Livré en 10 semaines


La prison temporaire De Boer est en activité depuis plus d’un an et les résultats sont très positifs. 
Mr Pidakos : "De Boer s’est beaucoup investi afin de réussir ce concept nous menant à une collaboration intensive entre nos deux entités pour la préparation et la réalisation de ce projet. Ils nous ont toujours aidé à résoudre des problèmes et ce fût fort apprécié. Finalement nous avons tout réalisé en dix semaines, des premières discussions avec De Boer jusqu’à l’accueil des premiers détenus. Le planning a été très serré. Quelques jours avant la mise en service, les pompiers n’avaient pas encore donné leur autorisation d’utilisation.

Grâce à des efforts communs, les pompiers sont venus le vendredi soir afin de tout tester. Je suis allé dans mon bureau et j’ai dit ‘je fume un bon cigare et dès que c’est fini prévenez-moi, et nous sommes sortis."

Unit 6
Vu le grand nombre de passeurs de drogue, la justice a choisi d’aborder ce flot d’une autre manière. De ce fait la capacité de cellules dans la structure, connu sous le nom de Unit 6 de l’emplacement Nord, peut être utilisée comme des cellules régulières.

En ce moment des détenus féminines sont hébergées dans le Unit 6 de l’emplacement Nord.

Mr Pidakos: "Nous avons une autorisation pour cinq ans et vu comment cela se passe, nous allons utiliser cet hébergement sûrement encore deux ans. Cela nous convient bien. Les réactions des détenus sont très intéressantes aussi. Quand ils voient le bâtiment en arrivant, ils sont étonnés, mais une fois à l’intérieur c’est vraiment une prison. Entre-temps ce projet a conduit à développer un concept pour une prison temporaire encore plus grande pouvant accueillir 100 détenus. "Je suis allé voir une structure en exposition chez De Boer pour une nouvelle prison temporaire. Elle faisait plutôt bonne figure et ce grâce aux expériences obtenues lors du premier projet permettant d’améliorer ce nouveau concept", déclara  Mr Pikados.

Ce projet a été discuté par tous les organismes concernés et approuvé entre-temps. Maintenant nous attendons les futures commandes.
View Mobile Site
©   De Boer|Disclaimer, Privacy and Cookies|Sitemap